25 septembre

ON SE VOIT AU FCVQ : dévoilement d’une programmation 100% québécoise

184

Le 11e Festival de cinéma de la ville de Québec sera lancé en grande pompe le jeudi 8 septembre 2022 dans le centre-ville de Québec! Accessible, invitant et ouvert, la nouvelle formule condensée du FCVQ ouvre ses portes exclusivement aux cinéastes et artistes québécois à travers une programmation réunissant une quarantaine d'événements et une centaine de films qui auront lieu à la salle de spectacle Le Diamant, à l’Impérial Bell, à la toute nouvelle salle le Circuit Beaumont et au Musée de la civilisation sous trois axes : Étoile, Illumination et Éclaté!

TROIS AXES : UN SEUL GRAND RENDEZ-VOUS

Les Étoiles du Diamant
Qui dit cinéma, dit artistes et tapis rouge, et le 11e FCVQ n’y fera pas exception! Fidèle à la tradition, le Festival convie en septembre le public à trois grandes soirées de premières mondiales et plusieurs projections spéciales en compagnie des acteurs et artisans de l’industrie. Pour sa soirée d’ouverture, le FCVQ offrira en grande première mondiale la comédie dramatique Niagara, de Guillaume Lambert.

Le lendemain, Le Diamant accueillera, toujours en première mondiale, le long métrage aussi émouvant que décapant Les 12 travaux d’Imelda, de Martin Villeneuve qui y tient d’ailleurs le rôle-titre, et dont la distribution, composée de Robert Lepage, Ginette Reno, Antoine Bertrand, Anne-Marie Cadieux, Lynda Beaulieu, Denis Villeneuve, Michel Barrette, risque d’épater.



Finalement, le samedi 10 septembre, Le Diamant sera l’hôte de Snow Angel, film de clôture du Festival. Ce thriller psychologique, premier long métrage de Gabriel Allard, promet des frissons et une performance d’exception pour Catherine Bérubé, qui y tient le rôle phare. Présenté en première mondiale au FCVQ, ce long métrage regroupe également à l’écran Paul Doucet, Olivier Renaud, Kimberly-Sue Murray et Alexandre Nachi.



En plus d’assister à des projections en salle, le FCVQ sera l’occasion pour le public d’aller à la rencontre des artistes. Le vendredi 9 septembre, le Festival promet une rencontre mémorable avec l’auteure, metteuse en scène et actrice Marie Brassard, dont la carrière audacieuse au cinéma lui a permis de côtoyer certains des plus grands cinéastes d’ici, dont Denis Côté, François Delisle, Philippe Falardeau, Stéphane Lafleur, Luc Picard, Sophie Deraspe, Monia Chokri, Matthew Rankin notamment et, bien sûr, Robert Lepage.

Un FCVQ éclaté à l’Impérial Bell
Célébrant sans retenue la passion du cinéma avec des projections thématiques déjantées, le FCVQ 2022 propose différents rendez-vous festifs à l’Impérial Bell tout au long du week-end. Il sera notamment possible d’assister à un panel sur le film fantastique Farador d’Édouard Tremblay, produit par Parallaxes et distribué par TVA Films, ou bien d'assister à la première locale de l’objet cinématographique non identifié La guerre nuptiale (un véritable tour de force d’inventivité et d’écriture qui a tout pour séduire!) de Maxime Deruisseau, cinéaste de la Ville de Québec. Parmi les événements les plus attendus, notons que le vendredi 9 septembre en soirée aura lieu un duel ludique entre les communautés de Kino Montréal et de Kino Québec. Ça promet!

Illumination au Musée de la civilisation et au Circuit Beaumont
Le Festival sera aussi l’occasion de découvrir des œuvres captivantes, les coulisses de grands tournages ainsi que plusieurs des meilleurs courts métrages québécois récents.

Le public pourra apprécier, en première mondiale, le dernier film de danse du réputé Alan Lake, Parades, et sera également présenté en première mondiale Le milieu du garage, une agréable surprise de la jeune cinéaste Lisa Bolduc. Se retrouvent également dans la programmation du FCVQ 2022, Aska, de Clara Milo, film récipiendaire du prix Denis Villeneuve au dernier Gala Prends ça court!, le film lauréat de la compétition nationale au Festival Regard, Sikiitu de Gabriel Allard Gagnon, l'évanescent film Les escaliers sont en papier d’Antoine Foley-Dupont, le touchant Mourir en vie, une première réalisation de Benoit Brière, Falena, un conte sublime de Nancy Pettinicchio avec Nahéma Ricci et finalement la dernière exploration formelle de la talentueuse Alexa-Jeanne Dubé, le remarquable Joutel. Ce n’est bien sûr qu’un aperçu de la centaine de courts métrages qui seront présentés au Festival.

Le FCVQ sera l’occasion de se plonger dans la filmographie de l’audacieux cinéaste Denis Côté en (re)découvrant ses courts métrages restaurés (le programme Mécanique de l’assassin), son long métrage Hygiène sociale et aussi son puissant drame Vic + Flo ont vu un ours. Le dernier jour du Festival sera l’occasion de se plonger dans le cinéma expérimental d’Anne-Marie Bouchard, artiste multidisciplinaire fascinante de la Ville de Québec.

La toute dernière séance du Festival sera le chant du cygne de l’artiste DJ XL5, qui a présenté plusieurs programmes au fil des ans et qui tire cette année sa révérence. Des adieux en forme de proposition audiovisuelle éblouissante grâce à son dernier programme présenté en première mondiale au FCVQ, Les mashups vidéosoniques de DJ XL5, une séance à l’Impérial Bell qui fera vibrer les gens sur place !

La programmation complète et la billetterie se retrouvent en ligne sur le site officiel du FCVQ.
Des passes VIP sont encore disponibles!

À propos du FCVQ
Depuis déjà dix ans, le Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ) offre chaque automne au public cinéphile de la Capitale-Nationale la plus grande fête des cinémas ! À travers un rendez-vous cinématographique d'envergure , le FCVQ rend accessibles les films et leurs artistes et artisans de manière décomplexée et originale. Le FCVQ, c’est un événement audacieux, dynamique et accessible qui propose une expérience unique aux festivaliers de tous les horizons. Il offre une vitrine incomparable aux talents de la Ville et de la région de Québec.

Depuis 2011, le FCVQ a également été un tremplin pour de nombreux jeunes cinéastes en présentant notamment les premiers films de Maxime Desruisseaux, Julie Lambert ou encore David Findley. En plus des films de la relève projetés au festival année après année, un film réalisé par des étudiant(e)s du Cégep de Sainte-Foy est sélectionné chaque année et la bourse Pierre Charles-Rochette-FCVQ est également remise à un étudiant(e) du Cégep Garneau pour réaliser un projet cinématographique. D’autres bourses et soutien seront également offertes tout au cours de l’année.

Commentaires