3 décembre

Exposition «Éclipse: Obscurcir, révéler»

Modifié le mercredi, 2 septembre 2020
Exposition «Éclipse: Obscurcir, révéler»
Crédit Laurence Dauphinais
Exposition «Éclipse: Obscurcir, révéler»

Du 8 septembre au 9 octobre 2020, l’exposition Éclipse: Obscurcir, révéler marquera la quatrième édition de l’événement organisé par le Comité d’exposition des étudiants en histoire de l’art de l’Université Laval. Les visiteurs sont conviés à la Salle d’exposition du pavillon Alphonse-Desjardins pour admirer les œuvres de 13 artistes.

L’exposition présente une réflexion sur les actes de dissimuler et de dévoiler comme étant les deux faces d’une même médaille : lorsque l’on choisit de montrer une chose, la décision inhérente d’en garder une autre dans l’ombre opère. L’éclipse, phénomène actif et éphémère, sert de métaphore pour illustrer la tension qui réside dans les actes de camoufler et de faire apparaître. Ce jeu de dissimulation suppose un instant de dévoilement où, tout comme l’éclipse qui se dissipe, ce qui est tenu obscurci finit par se révéler.

Cette dynamique profondément humaine, à la fois universelle et actuelle, peut être réfléchie en trois axes qui se croisent et se ramifient : individuel, sociétal et sur l’œuvre d’art qui contient en un lieu ce jeu de tension. Au niveau de l’individu et de sa sphère intime, cette tension s’observe dans les questions relatives à l’identité, à la vulnérabilité, au conscient et à l’inconscient, aux désirs, aux secrets et aux mensonges. Au niveau sociétal, nous vivons dans une ère où la prégnance de l’image s’observe au sein des rapports interpersonnels, des réseaux sociaux et des médias. Cette omniprésence interroge les dimensions d’images publiques et privées et remet en question les balises de ce qui peut être montré et de ce qui est tabou. Finalement, au niveau de l’œuvre d’art, qui fonctionne par logique de monstration, des réflexions sur le travail de l’artiste donnant accès à son intériorité tout comme des réflexions conceptuelles sur l’œuvre elle-même peuvent s’effectuer.

Les artistes exposés sont: Christyna Fortin, David Féraud (NnRK), Ézéchiël Nadeau, François Mathieu, Gabrielle Brochu, Isabelle Desroches, Jade Mitchem, Josie-Anne Lemieux, Laurence Dauphinais, Mathilde Bois, Philippe Gagnon, Victor Bégin et Xavier Charbonneau Gravel.

Du 8 septembre au 9 octobre 2020
De 9h à 16h30 du lundi au vendredi
Salle d’exposition du pavillon Alphonse-Desjardins, local 2470
2325, rue de l’Université, Université Laval




Commentaires